Les galeries techniques // références, CNIT

IMG_4795

GALERIES TECHNIQUES DU CNIT

Ces tunnels bétonnés et souterrains permettent d’acheminer entre les infrastructures urbaines une alimentation en électricité, en eau, en chauffage, ou encore en gaines téléphoniques et elles doivent en permettre l’accessibilité pour des opérations de maintenance. Les galeries techniques du CNIT sont particulièrement saturées et ne sont pas a proprement parler souterraine du fait du nivellement des dalles de la Défense : situées au niveaux -3, elles débouchent sur une voie de circulation de plein pieds.

galerie technique PTT

                                    GALERIE TECHNIQUE PTT DANS LE 14e ARRONDISSEMENT

Les galeries techniques parisiennes constituent un réseau souterrain de plus de 50 km. Dans le cas des gaines téléphoniques, les câbles PTT ont été installés non seulement dans des galeries bétonnées mais également dans des anciennes carrières du 14e arrondissement, a partir des années 50. Les câbles sont supportés par des supports métalliques galvanisées et scellés dans les parois, dispositif présent dans les sous-sol de la Défense. Des répéteurs sont nécessaires pour activer le signal téléphoniques qui tend a diminuer, ils pèsent une centaine de kilos et sont parfois installées a une trentaine de mètre de profondeur. Par ailleurs la seule accessibilité aux galeries se fait par des puits à échelons de l’IGC, disposés par intervalles de 150 mètres. La maintenance d’un tel dispositif est particulièrement laborieuse alors que les câbles nécessitent d’un entretien régulier, par ailleurs l’occupation du sous sol parisien par les voies du métro ont réduit les surfaces disponibles pour de telles galeries et des tubes de service leur sont désormais privilégiées.

France télécom a entrepris le démontage des câbles PPT souterrains a partir des années 80, mais le démontage s’est avéré si onéreux que les tubes en acier sont d’abord laissés sur place. A partir des années 90, la demande mondiale en métaux va permettre un auto-financement de cette opération de démontage, mais le vol des câbles, sectionnés en fagots de 60 cm, va largement contraindre cette opération qui ne s’achèvera qu’en 2009. Une main d’oeuvre étrangère est en majorité concernée par ce travail extrêmement fastidieux : découpe, acheminement sur chariot, transport des répéteurs de 100 kg, et remontée par les puits de l’IGC ;   et cette artillerie de câbles souterrains abandonnés a donc occupé les sous sols parisiens pendant près d’une vingtaine d’années.

chariot_cables

                                        CHARIOTS DE TRANSPORTS DES CÂBLES DÉMONTÉS

Outre les gaines téléphoniques, le réseau de chaleur est un dispositif essentiel des galeries techniques, la température du réseau peut atteindre plus de 109° selon la législation française, en 2008 414 réseaux de chaleur était répertoriés en France (25% en île de France, et 1/3 de ces réseau utilisaient de l’énergie renouvelable, le but a atteindre pour 2020 est de 50%.

Vis à vis de la maintenance de ces réseaux de chaleurs, leur géolocalisation est obligatoire selon une législation de 2012, elle est constituée de différents marqueurs, et les galeries sont équipés de détecteurs d’humidité.

Capture d’écran 2013-10-21 à 14.43.27

LES TUBES DE JEFFERIES

Les tubes de Jefferies sont des galeries techniques connues des cinéphiles, ce sont celle de la série de science-fiction Star Trek dont elles ont hérité par humour du nom du directeur artistique Mat Jefferies. Ces galeries sont situés à l’intérieur des vaisseaux de Star Trek, ce sont des tubes circulaires et étroits, horizontaux, verticaux ou encore en diagonales, qui ne figurent pourtant nulle part dans les axonométries et les plans représentant la structure des différents vaisseaux de Star Trek. Ces galeries aux dispositifs techniques complexe apparaissent lors d’intervention des techniciens ou lors d’évasion, et une autre blague de l’équipe de tournage a été d’étiqueter les tuyaux en acier de ces galeries par « GNDN » qui signifie « Goes Nowhere, Does Nothing ».

Capture d’écran 2013-10-21 à 14.44.38

Scénario 1 : Une machinerie ésotérique dans les sous-sol de la Défense // science fiction

Brazil

mazecircuitalgèbre

Sources :

eres.morkitu.org/espace_photos/paris/ptt/index_carriere.html

http://www.boreally.org/galerie-technique/enertherm-tunnel-noel-pons-alencon/

http://en.memory-alpha.org/wiki/Jefferies_tube

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_de_chaleur

Publicités
Cet article, publié dans RICHARD Carole, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s