Archosenti -Paolo Soleri

Projet Arcosenti par Paolo Soleri

Arcosenti est une ville « in progress », Paolo Soleri, cherchait à « faire plus avec moins », moins de ressources énergétiques, moins de pollution, moins de gaspillage d’espace et de matériaux. Arcosanti n’est pas seulement de l’architecture, il abrite également un département de conception et de construction de serres pour l’agriculture biologique.

La ville est composée de grandes structures hémisphériques formant des gradins semi-circulaires, avec de grandes voûtes en berceau, des arcs en béton. Les activités se déroulent sous les imposantes absides, dans de grands plans libres et dans les maisons souterraines ouvertes en toiture par des coupoles vitrées.

À la recherche de l’indépendance énergétique, la ville d’Arcosanti est fournie en énergie grâce à un générateur éolien et à des panneaux solaires.

Paolo Soleri développe tout au long de sa carrière un concept architectural de ville utopique qu’il nomme Arcologie. Il le met en application dans différents projets, et notamment dans ce projet.

ref-arcosanti-plans coupes ref-arcosanti-axo qualityref-arcosanti-strats dans coupole

Soleri a effectué au cours de ces phases des recherches sur des formes de bâti plus adaptées au climat afin de favoriser les systèmes de culture, des recherches sur les moyens de faire fonctionner Arcosanti de manière autonome et indépendante : création d’un marché (commerces, productions de fruits et légumes), d’un centre des arts du spectacle et d’un complexe éducatif (école d’architecture, école d’urbanisme et de design écologique).

Selon Paolo Soleri, le concept de l’arcologie est la fusion entre l’architecture et l’écologie, il propose une forme urbaine en trois dimensions, compact et dense à l’opposé de l’étalement urbain de la consommation d’espace, d’énergie et de temps dont les villes font preuve depuis 1970. Une complexification et une densification de la ville permet la conservation des espaces et donc des ressources. De plus il propose une vie en communauté à l’opposé de l’isolement des gens provoqué par l’étalement urbain. Soleri supprime l’automobile au sein de sa ville, cette ville connait une mixité d’usage afin de mélanger les populations y vivant.

Publicités
Cet article, publié dans REMERY Audrey, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s