Data-stair

L’étude présentée ci-dessous se propose de considérer que les données peuvent générer de l’espace. Ainsi, les données de la Défense peuvent se spatialiser.

Rendu 051113 P7 DATA

Le projet propose d’offrir à l’usager un parcours vertical dans les données de la dalle comme une visite de son épaisseur vers le centre de sa logique.

Sur le principe du Data-center, les données liées site seront rassemblées et conservées dans ce vaste espace de stockage. Ce centre sous-terrain fera office de noeud sémantique pour les sous-sols en laissant apparaitre la logique de la nivellation dans une exploration de leurs profondeurs.

DATASTAIRS

Le recensement des données peut se quantifier graphiquement.De cette représentation, nous pouvons obtenir une spatialisation. Se forment un dessus et un dessous, la Défense. Si l’on obtient le site par la spatialisation verticale de ses données , c’est que ce qu’il manque à la Défense, c’est son cerveau, son centre logique. Ou peut être son ventre, son mode secret qui la fait fonctionner. Ces données en sont l’essence même du site, indépendamment du dessus.

Extrusion graphique

Cet article, publié dans GROSSET-BRUN Anne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s