Archi-Scape

Peter Cook, architecte britannique fait parti de la team Archigram et développe un monde iconographique propre mêlant dessins, collages et éléments architecturaux, ces compositions proposent des mondes imaginaires perçus comme utopies ludiques ou architectures organiques contemporaines.

Sa démarche est plastique, elle se développe comme une série de tentatives successives ne cherchant pas à se scléroser dans une proposition définitive et réalisable. Il considère l’architecture comme une organisation proche de celle du monde végétal, il développe ainsi des formes organiques trouvant des résonances dans les étapes marquantes de l’évolution de la plante, un discours pseudo scientifique qui n’a aucune racine ; de la culture hors sol. Il parle de l’idée de constructions se comportant comme des arbres qui troublent les frontières entre les environnements artificiels et naturels. Le processus d’architecture serait une longue mutation essayant d’atteindre, de retrouver un équilibre inscrit dans la cohabitation et l’espace évolutif partagé.

Ses dessins mêlent architectures artificielles, constructions et structures complexes dans des paysages de collines douces. La nature recouvre la ville moderne, le sol naturel se régénère.

L’ambiguïté sur la nature du sol est présente ; “Which is built which is growth?”.

The metamorphosis of an english town

The metamorphosis of an english town

Les deux projets mettant en évidence ce travail d’explorations formelles sont The Metamorphosis of an English Town, où architecture et paysage viennent à se confondre, ainsi que The Sponge Building.

Sponge Building Elevation

Sponge Building Elevation

Sponge Building

Sponge Building – Insertions programmatique

DISSOLUTION

 « Un de mes scénarios préférés métamorphiques sont les zones humides, l’eau insidieusement introduit dans la boue et les plantes, puis en retraite. Est-ce la terre ou de la mer? (…)  Il est un merveilleux modèle pour une ville. Je suis fasciné par les limites douces, la double fonction, la dissolution de la ville dans la banlieue, et la dissolution de tous dans le domaine « . (Peter Cook)

Cet article, publié dans REMERY Audrey, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s