Derinkuyu Underground City

Derinkuyu est une ville située en Cappadoce, région au centre de la Turquie. Cette ville est connue pour sa cité souterraine du même nom, qui consiste en un vaste complexe de pièces et de galeries sous-terraines.

derinkuyu Derinkuyu-city

D’abord construite dans la roche volcanique, probablement sous la domination Phrygienne (VIIIe au VIIe siècle avant J.C.), la cité a ensuite été progressivement agrandie à l’époque byzantine. Sous l’empire Romain, la ville a été utilisée comme refuge aux chrétiens grecs persécutés.

On dénombre dans cette région plus de 200 villes souterraines avec au minimum deux niveaux. 40 d’entre elles ont au moins trois niveaux. Les cités « Kaymaklı » et « Derinkuyu » sont les plus grandes. Derinkuyu est reliée à d’autres villes souterraines par des réseaux de tunnels souterrains. Elle est d’ailleurs probablement connectée à Kaymaklı par un tunnel de 8 km de long.

Derinkuyu est un modèle exemplaire de structure habitable souterraine. Elle comporte 13 étages sur une profondeur de 85m. Elle pouvait être fermée de l’intérieur grâce à de grandes meules circulaires d’1m à 1m50 de diamètre et de 30 à 50cm d’épaisseur, et chaque étage pouvaient être fermés séparément.

Les différentes pièces et galerie composant la cité sont organisées autour de 52 conduits d’aération, dont quatre atteignent une profondeur de 100m et servaient également de puit.

La cite comportait des lieux de culte, des pièces de stockage, des étables ou des bergeries, des pressoirs à vin et à huile, des cuisines, des réfectoires, et une vaste pièce voûtée au second étage qui servit semble-t-il d’école religieuse (spécifique à Derinkuyu). La cité pouvait accueillir jusqu’à 50 000 personnes, mais 10 000 personnes en cas de longues durées.

Ces complexes souterrains sont comparés aux pyramides, au sens où il s’agit d’ouvrages remarquables du point de vue structurel et technique.

La cité a été découverte en 1964, et ouverte aux visiteurs en 1969 (aujourd’hui, environ la moitié de la ville souterraine est accessible aux touristes).

 oras-subteran-cover derinkuyu-tunnel OLYMPUS DIGITAL CAMERA derinkuyu_underground_structure

Publicités
Cet article, publié dans BIASSE Laura, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s