Site vs. Manifeste : La Dalle Masséna

SITE – La Dalle Masséna; d’Austerlitz à Ivry

Diaporama du 03.12.2013 : cartes et exploration des dessous.

Les forces présentes sur le site

  • Les Cols-blancs : Le grand nombre d’immeubles de bureaux a fait pendant longtemps de la dalle Masséna un quartier essentiellement fréquenté par les cols blancs. Il en a résulté sur le site des services dédiés à cette population : sandwicheries, cafés et brasseries moyen/haut de gamme.
  • Les Étudiants : Depuis l’ouverture du  pôle universitaire Paris VII-Diderot aux Grand Moulins en 2006, le quartier devient peu à peu étudiants. On parle même de Paris Rive Gauche comme «le Nouveau quartier Latin». En effet, on compte aux abord de la dalle de nombreuses écoles et antennes d’universités tandis que l’offre en logement étudiant se développe peu à peu.
  • Les Artistes : L’offre artistique et culturelle se concentre dans l’ancien entrepôt frigorifique appelé «Les Frigos», qui comporte des ateliers d’artistes et studios de musique. On compte aussi quelques galeries d’art (Mathgoth et Itinérance ) et des studios d’enregistrement.
  • Les Employés des chantiers : Au sud du secteur Masséna, on compte de nombreux chantiers d’immeubles, en plus de ceux de recouvrement des voies ferrées. Une importante population de travailleurs fréquente donc tout les jours la dalle. Il existe sur place aucun service pour cette population qui travaille, au même titre que les cols-blancs, sur la Dalle, hormis les containers de chantier.

Niveaux :

Aux abords de l’avenue de France,  des parkings prennent place sous l’implantation des immeubles .

Au niveau du sol; les voies ferrées suivent et longent l’Avenue de France. Coté Seine, le terrain naturel est légèrement en pente pour rattraper le niveau de la dalle. Ainsi, la jonction sol/dalle n’est visible qu’au niveau des jardins des Grands Moulins et du Biopark.

Les ruptures de niveaux sont également visibles au niveau de la Rue Watt qui se désolidarise de la Rue Alice Domont et Léonie Duquet pour passer sous les voies de chemin de fer et rejoindre l’ancien 13e arrondissement.

Transports

La Dalle Masséna constitue au niveau des ses transports, un relais entre Paris et sa banlieue. En effet la Gare BNF est le point d’arrêt des bus de banlieue (325 et 162) . Les projets d’extension des lignes 14 et 10 qui passeront également par la gare BNF, vont faire de la dalle un pôle de transports important du Grand Paris.

DIAGNOSTIC/ La Dalle reste majoritairement fréquentée en journée, malgré l’apparition d’une population résidente. Les étudiants et employés (bureaux ou chantiers) ne s’attardent pas sur la dalle après leur journée de travail. En cause, peu de lieux de sorties, à part le MK2.

D’autre part, les services proposés sur la dalle sont encore majoritairement limités à la clientèle des cols blancs, même si l’offre se diversifie (ex :ouverture d’un franprix sous la dalle). Étudiants et personnel de chantier trouvent peu de commerces de proximité abordables.

D’une manière générale, c’est le manque d’installations urbaines qui est mis en cause dans l’échec de la mise en place d’une vraie « vie de quartier » où habitants, étudiants et employés se retrouveraient. Par exemple il n’existe pas de place de marché.

Paris Rive Gauche, se targue d’être un des pôles de l’art contemporain de la capitale mais les équipements destinés aux activités artistiques restent concentrés dans une petite zone. Par ailleurs, les Frigos risquent de subir des augmentations de loyers pour assurer leur maintenance, ce qui risque de chasser une partie des artistes sur place.

On pourrait donc conclure qu’il y a des besoins de la part des différentes catégories de population, exceptés celle des cols-blancs, pour qui les aménagements sur dalle sont les plus présents. Si l’on traduit ces besoins en terme d’espaces, on obtient :

  • pour les artistes : des ateliers pour ceux qui ne pourront plus résider aux Frigos et les artistes en quête de lieu de résidence, attirés par l’émulation artistique du quartier.
  • pour les étudiants : des lieux de sortie abordables, des espaces de loisirs et de restauration.
  • pour les employés des chantiers : des espaces de détente et de restauration.

 

MANIFESTE /Des espaces temporaires pour des besoins qui se développent

La Dalle comprend des espaces inutilisés, pour la plupart en devenir à proximité des zones en chantier.

Ce sont des lieux qui se sont créés par un processus de dalle : sur les dessus, des nouvelles portions de dalle recouvrent peu à peu les voies ferrées; en attente de leur programme de destination, elles constituent un espace en friche, parfois utilisé comme parking.

Les dessous, accessibles depuis les rues jouxtant la dalle,  ont des caractéristiques variées mais proposent touts des espaces de qualité  : une grande hauteur sous plafond et parfois même de la lumière naturelle.

 

Il faut voir ces espaces en attente comme une opportunité pour des besoins qui se développent sur la dalle, et pour lesquels il n’y a à l’heure actuelle pas de réponse adaptée.

Le statut d’espace «en devenir» de ces différents lieux en attente pourrait permettre un usage temporaire et variable selon les espaces :

Pourquoi ne pas investir les dessous pour des besoins qui émanent du dessus ?

Les dessous situés sous les immeubles en construction seront réquisitionnés pour leurs usages définitifs assez rapidement (environ un an et demi), tandis que d’autres espaces bénéficient d’un laps de temps plus long voire indéterminé quant à leur aménagement. Ils peuvent alors être investis par différents programmes liés aux besoins répertoriés, selon leur disponibilité et leurs qualités spatiales.

Le dessus de dalle neuf, encore vide de toute construction, quant à lui peut être investit par des installations mobiles et temporaires qui permettrait de créer une animation au niveau d’une dalle qui manque de vraie « vie de quartier ». Cela pourrait se traduire par le développement d’un marché hebdomadaire, actuellement situé rue Jean Anouilh.

Publicités
Cet article, publié dans BOUGON Margaux, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Site vs. Manifeste : La Dalle Masséna

  1. Ping : Des espaces temporaires pour des besoins qui se développent | SOUS LES JUPES DE LA MÉTROPOLE #2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s